Installation de séparation et de sélection

Moulins à impact Streamliner

Fer et métaux ferreux Aluminium Autres métaux non ferreux Autres matériaux
Télécharger le PDF

Les moulins à impact Streamliner sont appliqués dans la récupération et la valorisation des métaux dans les situations suivantes :

Éléments inertes à haut contenu de minéraux usés ;

  • Verre;
  • Carbone;
  • Déchets de fonderie polluants d’éléments non broyables;
  • Déchets d’aciérie contenant des métaux à récupérer;
  • Déchets provenant de centrales électriques à carbone;
  • Matériaux particulièrement usés.

Le Streamliner est une technologie entièrement neuve appliquée et optimisée par Zato pour obtenir un résultat exceptionnel dans la récupération des métaux de zorba de provenance IBA -(Incinerated Bottom Ash), dérivants de zorba d’incinérateur- et ASR -(Auto Shredder Residue), dérivants de zorba de moulin à marteaux.

Zato_Streamliner_render1
Zato_Streamliner_render2

CENDRES LOURDES DÉRIVÉES D’INCINÉRATEURS DE DÉCHETS DOMESTIQUES (IBA)

L’incinération d'ordures ménagères et d’autres flux de déchets produit une quantité significative de cendres résiduelles, qui contient souvent des métaux précieux. Les IBA contiennent en règle générale 6-8 % de métaux ferreux et 2-3 % de métaux non ferreux.

Les métaux non ferreux sont appelés zorba et sont en règle générale récupérés grâce à un processus mécanique à l'aide de systèmes de contrôle, d'aimants et de séparateurs à courant de Foucault. Cependant, cette technologie traditionnelle ne fonctionne pas très bien et les pourcentages de récupération pour les métaux non ferreux atteignent au maximum 40 %. La machine plus commune utilisée pour faire briller la zorba récupéré des IBA est un broyeur. Le broyage des métaux a certains inconvénients :

  • Génération de poussière de métal qui ne peut pas être récupéré avec des technologies conventionnelles.
  • Chauffage de l’aluminium : l’aluminium s’oxyde et, donc perd de la valeur.
  • Perte de métaux précieux : le broyage retire le revêtement de l’or et de l’argent des contacts électriques dans la zorba.

La solution développée par ZATO pour la brillance de zorba provenant des IBA est appelée Streamliner, un moulin à impact d’une efficacité élevée qui réussit à obtenir une brillance excelle du zorba récupéré par les IBA sans la broyer.

Streamliner_23IMG_0248_targa

Streamliner permet de :

  • Nettoyer le zorba sans perdre les métaux dans la poussière ;
  • Nettoyer le zorba sans le chauffer parce que les particules d'aluminium ne s'oxydent pas ;
  • Nettoyer le zorba sans retirer le revêtement des métaux précieux des contacts électriques.

Streamliner obtient :

  • Une plus grande valeur de zorba : une fois traité de Streamliner, le zorba ne semble plus être du matériau provenant des IBA, mais apparaît uniquement comme zorba commun de ASR ;
  • Plus grand nettoyage de zorba : ainsi, le prix n’est pas pénalisé par les coûts supplémentaires d'élimination et de frais de gestion ;
  • Plus grande récupération de zorba : en pulvérisant le produit inerte, Streamliner permet un réglage plus décidé de l’ECS ;
  • Meilleure qualité des produits agrégés : en retirant le zorba l'agrégé est bien plus propre qu'avant.
Streamliner_copertina_IMG_0250_targa

AUTO SHREDDER RESIDUE (ASR) DE MOULINS À MARTEAUX

Les fractions résiduelles des métaux non ferreux après la séparation magnétique sont appelées ASR. Pour récupérer les résidus de métaux contenus dans les ASR, en respectant le pourcentage de recyclage obligatoire, il est essentiel d’utiliser une technologie de séparation et de tri à haute efficacité.

Streamliner est un broyeur capable de pulvériser immédiatement les roches et le verre contenus dans l’ASR, rendant le processus supplémentaire de récupération des métaux bien plus facile et économique : il est pour cela considéré à plein titre comme un moulin à haute efficacité.

FONCTIONNEMENT

La goulotte d'alimentation envoie le matériau à un premier tambour rotatif à haute vitesse qui est équipée de plaque de choc autour de sa circonférence, pour accélérer les particules et les lancer le long de la trajectoire bien définie.

Le flux rotatif est orienté sur la plaque de choc d'un deuxième rotor qui se déplace également à une vitesse élevée.

Lorsque le matériau frappe la plaque de choc du deuxième rotor, l’énergie d’impact total est très élevée et est donnée par le quadrant de la somme des deux vitesses.

La vitesse combinée de l’impact devient supérieure à 300 mph (environ 480 km/h).

Cela permet à chaque particule d'atteindre une énergie d'impact si forte d’être immédiatement pulvérisée.

Après l’impact avec la plaque de choc du deuxième rotor, le matériau est lancé sur la paroi extérieure, où elles sont sujettes à un impact supplémentaire et définitif.

Contactez-nous